Présentation

Guide pédagogique du Musicorama

 

Dans les réalisations audiovisuelles de toutes sortes, les musiques off sont les musiques ajoutées au montage. Elles sont également appelées musiques de fosse et, en langage plus savant, musiques extradiégétiques. 

 

Contrairement aux musiques in, les musiques off ne sont pas entendues par les personnes montrées par les images. Toutefois, des exceptions sont possibles, déjà dans le genre de la comédie musicale (comme ici) ou parfois de façon plus inattendue comme dans l'extrait suivant d'Astérix et Obélix Mission Cléopâtre ou César chantonne brièvement la musique off (ici vers 3'30'').

 

Les musiques off sont des éléments importants d'une réalisation. Leurs choix et emplacements ne sont généralement pas laissés au hasard. Si elles échappent parfois à notre attention et à notre conscience, elles font parties pourtant des éléments créatifs les plus efficaces quant à leur pouvoir de communiquer, de créer l'illusion, d'émouvoir, de plaire, de persuader, de faire rêver, etc.

 

Pour prendre conscience du pouvoir et des fonctions de la musique, le jeu du Musicorama propose de mixer des extraits musicaux et des séquences d'images filmées d'environ 17 secondes. C'est un jeu d'expérimentations créatives de mariages d'images et de musiques, sans solution absolue.

 

Pour chaque essai d'association, les joueurs sont invités à observer et à exprimer  :
   
    > les éventuelles modifications du sens
    La musique peut amplifier ou atténuer le sens d'une image, mais aussi donner un sens à une image qui en est dépourvue, ou créer un sens radicalement nouveau, voire un sens contraire ;
   
    > les éventuelles émotions évoquées et/ou ressenties
    Nous emploierons le terme émotion, mais il s'agit également des sensations (j'ai des frissons!) et des sentiments (je n'ai pas aimé ce film, il me fait trop peur...).

 

Quelques exemples de mixages images/sons de notre Musicorama :

 

ADEIFvidéo propose le Musicorama depuis 2003. En éducation aux médias, cette activité de mixage nous semble essentielle. Chaque année, de nombreux participants de tous âges ont pu l'expérimenter en temps libre ou scolaire, de la maternelle au Lycée. Elle est l'une des activités des plus appréciées en atelier, quelque soit l'âge du public. Avec le web et l'apparition de logiciels de montage gratuits ou à très bas coût, la conception de ce jeu est devenue très simple. Le choix des images et des musiques est infini. Pourtant, cette activité très concrète, accessible et ludique semble à notre connaissance rare dans les pratiques éducatives, notamment à l'école. Nous encourageons les enseignants et professionnels de l'éducation à la proposer. Pour ce faire, nous donnons plus loin quelques conseils techniques et des propositions d'associations particulièrement démonstratives.