aides et conseils

Guide pédagogique du Musicorama

 

> Le Musicorama peut être fabriqué et proposé depuis n'importe quel logiciel de montage.

 

> Sur simple demande, nous fournissons gratuitement à nos adhérents les 15 vidéos et 74 extraits musicaux libres de droit de notre Musicorama.

 

> Si vous disposez des logiciels de montage Final Cut Pro (Mac) ou Kdenlive (Linux) nous fournissons à nos adhérents le fichier informatique de notre musicorama, ce qui vous permet d'avoir l'intégralité du jeu prêt à l'emploi.

 

> Kdenlive est un logiciel libre et gratuit (open source) à ce jour, uniquement disponible sur le système d'exploitation Linux (open source). Une version windows serait en cours de développement.

    présentation du logiciel Kdenlive pour Linux ici :

    http://fr.lprod.org/wiki/doku.php?id=video:kdenlive

    téléchargerment gratuit du logiciel par exemple ici :

    http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34089754-kdenlive
   
> Si vous ne disposez pas de Final Cut Pro ou de Kdenlive, vous devrez fabriquer le jeu en agençant les vidéos et les propositions d'extraits musicaux dans la time line de votre logiciel.

 

 

Si vous souhaitez fabriquer un Musicorama et choisir vos propres vidéos et musiques 

 

Pour commencer, une ébauche de musicorama composée de 5 séquences filmées et une trentaine de séquences musicales peut suffire. Trouver ces différentes séquences, notamment sur le web, les importer dans votre logiciel puis sélectionner des extraits de 17 secondes nécessitera quelques heures de travail. Vous pourrez ensuite enrichir cette première base au gré de vos idées et de celles de vos publics.

 

La fabrication d'un Musicorama peut être en soi une activité à proposer à vos publics. Dans le cadre scolaire, ce projet mérite d'être tenté dès le cycle 3. Selon vos effectifs, plusieurs PC connectés peuvent être nécessaires. Vous pourrez répartir les tâches par groupe, chaque groupe pouvant par exemple traiter deux ou trois émotions différentes. Vous pouvez également créer vos propres séquences musicales et vos propres vidéos (dans «  Les Dents de la Mer  », deux notes suffisent à créer un danger, une menace approchante et générer la peur).

 

Vous pourrez donc choisir parmi  :

- des médias libres de droits (il est probable qu'il sera de plus en plus facile d'en trouver sur le web)

- des médias non libres de droits (uniquement pour le cadre scolaire de par la loi sur l'exception pédagogique)

- vos propres créations 

 

Pensez à indiquer vos sources, titres et auteurs sur vos séquences d'images et musicales. L'activité doit encourager les publics à prendre l'habitude d'identifier les images visionnées et musiques écoutées et à respecter les droits d'auteur. Ces indications doivent apparaître clairement sur chacune des séquences.

 

Préparez vos propres choix d'associations les plus démonstratives pour pouvoir les présenter durant votre atelier.

 

Pour parfaire votre Musicorama, vos exemples d'associations et vos connaissances théoriques sur le pouvoir de la musique, il pourrait sans doute être intéressant de solliciter des musiciens confirmés, notamment des enseignants ou des personnes ayant suivies un cursus universitaire en musicologie.

Pour obtenir des conseils dans le choix d'un logiciel de montage, nous vous invitons à nous contacter. Dans tous les cas, ce logiciel doit permettre d'afficher au moins 5 pistes audio et de pouvoir les activer ou désactiver d'un simple clic.

 

 

Conseils pour choisir vos séquences d'images filmées

 

Tout d'abord, n'oubliez pas que seul le cadre scolaire permet l'utilisation d'extraits d'images et de musiques non libres de droits et ceci de façon temporaire. Dans tous les autres cas, vous devez utiliser des images et musiques libres de droit et/ou les créer vous même. Nous vous conseillons de les choisir selon les critères suivants :

- adaptés vos choix à l'âge de vos publics ;

- des extraits de fictions, de pubs, de reportages, de divertissements TV, de films d'archives, de grands évènements historiques, de jeux vidéo, de films d'animation, de génériques de JT, de vidéos amateurs ...

- permettant des associations très différentes quant au sens et aux émotions ;

- des images de diverses cultures et divers pays ;

- des images ayant des rythmes différents (actions présentées, nombre de plans, mouvements de caméra...);

- attention de ne pas choisir uniquement des images spectaculaires, choisissez également quelques scènes très calmes et austères ;

- varier le sexe et l'origine ethnique des personnages présentés (attention, choisir une série d'images filmées peut révéler notre degré d'ouverture au monde et notre largesse d'esprit !) ;

- et n'oubliez pas de saisir cette occasion pour montrer des images intéressantes quand à leur sens, leur fabrication, leur histoire, leur pouvoir, etc.

 

Conseils pour choisir vos séquences musicales

 

- reprendre notre liste de 12 catégories émotions et de choisir vos musiques pour chaque catégorie ;

- varier les genres (classique, pop, variétés, techno, rap ...) ;

- varier les usages auxquels elles sont habituellement prédestinées  (musique de film, de publicité, de jeu vidéo, d'émission TV);

- les introductions des musiques peuvent généralement être suffisantes (ceci est moins vrai pour les musiques classiques).

 

Si vous peinez à choisir vos séquences d'images et de musiques, contactez nous, nous vous communiquerons des propositions.