Les activités d'analyse

 

Priorité à l'audiovisuel

 

Des activités de décryptage et d'analyse peuvent se faire sur la presse écrite, une émission de radio, une photo, mais nous conseillons fortement de donner priorité aux productions audiovisuelles pour coller au plus près des réalités d'utilisation/consommation des médias d'une très grande majorité de la population.

 

L'audiovisuel est la forme de médias dont le pouvoir de persuasion et de captation de l'attention est le plus fort. Pour des activités d'analyse, de décryptage, ne pas donner priorité aux médias audiovisuels est sans doute un mauvais choix, un manque de bon sens, un égarement pédagogique. Mais préparer des séquences, des exercices et des jeux d'analyse prend pas mal de temps. A défaut d'outils clé en main, on comprend aussi la tentation de faire l'impasse.

 

Pour celles et ceux souhaitant entreprendre des activités d'analyse des médias audiovisuels, la maîtrise d'un logiciel de montage, et certains sont très simples, offre de multiples possibilités pédagogiques. Malheureusement, nous rencontrons rarement des adultes en responsabilités éducatives sachant utiliser un logiciel de montage. C'est sans doute une des caractéristiques de la période actuelle où les plus belles opportunités pédagogiques offertes par les outils numériques ne sont pas assez saisies et exploitées.

 

 

Compter le nombre de plans !

 

Compter simplement le nombre de plans d'une séquence et s'interroger pour chaque plan sur les aspect techniques et créatifs, donc sur les choix exercés par le réalisateur et son éventuelle équipe, est déjà une activité essentielle et très motivante. En quelques minutes, c'est souvent pour certains une découverte qui changera de façon sans doute définitive leur regard sur toutes productions audiovisuelles. 

 

 

Les jeux audiovisuels

 

Concevoir, expérimenter et faire connaître des jeux audiovisuels, ce fut notre intuition dès les premières années de fonctionnement de notre association. Comprendre la notion de plan, de raccord, de montage avec le Puzzlerama ou le Quantiscope, comprendre le pouvoir évocateur de l'association images et musique avec le Musicorama, comprendre les techniques et les genres audiovisuels avec l'Intruscope, aiguiser son regard et tester son attention avec la Salade d'images. La conception de ces jeux réclament du temps, des recherches, mais ça vaut vraiment le coup et plein d'autres jeux peuvent être inventés.  

Les activités ludiques d'analyse doivent être l'occasion d'aborder les notions les plus fondamentales et prioritaires de l'éducation aux médias comme par exemple  :

  - la liberté d'expression

  - le droit à l'information

  - la construction de nos représentations

  - les préjugés, les stéréotypes

  - les techniques : la notion de plan, raccord, cadrage, point de vue, mouvement de caméra...

  - les notions et techniques de montage et de mixage

  - le formatage

  - le bidonnage

  - le trucage

  - les genres audiovisuels

  - la course à l'audience, la concurrence 

  - les différences entre fiction et la captation toujours partielle et partiale de la réalité

  - les différences entre communication et information

  - les étapes de la fabrication de l'info et leurs contraintes

  - l'info spectacle, la recherche du scoop, de l'exclusivité

  - la mise en scène du journal télévisé

  - la publicité et son rôle dans le financement des médias, etc.

 

Les activités de visionnage et d'analyse impliquent au préalable une initiation aux techniques de réalisation audiovisuelle pour d'abord bien comprendre la notion de plan et avoir acquis des bases techniques de la prise de vues et du montage.

 

 

L'analyse des vidéos produites en atelier

 

Les activités d'analyse doivent se faire également avec les propres créations des enfants et des jeunes. Par exemple, lors de notre atelier d'été et de notre atelier mensuel, une fois qu'un film est réalisé, l'ensemble des jeunes et l'animateur le visionnent une première fois, sans qu'aucune consigne ne soit donnée.

 

Puis l'animateur demande à ce que le film soit une nouvelle fois visionné. Chacun devra alors vérifier si l'éventuel sujet et les éventuelles contraintes techniques (notamment le nombre de plans imposés) ont bien été respectés. Les participants devront également observer d'une façon générale la qualité de la création : compréhension du scénario et des dialogues, qualité de l'image, du cadrage, des raccords, du son, etc.

 

Ensuite, chacun leur tour, les participants font part oralement de leurs observations, remarques et avis. Dans un premier temps, la parole est donnée à l'équipe de réalisation : que pense-t-il de leur film ? Quelles difficultés ont-ils rencontrées ? Cette expérience de réalisation leur a-t-elle appris certains aspects de la réalisation ?  Les autres participants sont invités à leur tour à s'exprimer, puis l'adulte ou les adultes encadrants.